Les Toiles

Elle est le plus souvent faite de fibre, de lin ou bien d'un mélange de coton et de fibres synthétiques. Avant de bien capter la peinture et de la conserver sans risque d'écoulement, elle est enduite d'un apprêt avant l'utilisation. Pour bien tenir sur le chevalet, la toile doit être tenue à l'aide d'un chassie ou encore collée sur un panneau de bois ou de carton pour plus de rigidité. Les artistes professionnels utilisent généralement la toile de lin car sa qualité est supérieure. La toile de coton constitue néanmoins une alternative plus économique.

Parmi les châssis couramment utilisés, nous pouvons citer les châssis entoilés en coton ou en lin.

On parle de châssis entoilé lorsque la toile est directement tendue dessus. Il existe de très nombreuses formes de châssis (carré, rond, ovale, rectangulaire), afin de s'adapter à toutes les créations et toutes les envies des peintres. En règle générale, le tableau vertical dit «Figure» ou F est utilisé pour les portraits, le format horizontal dit «Paysage» ou P pour les paysages et enfin les marines sur un format horizontal ou panoramique, dit «Marine» ou M. La toile sur châssis est utilisée par la plupart des artistes c'est un support léger, facile à transporter et aisément réparable en cas de casse. Pour garantir une bonne tenue de la peinture, la toile est préalablement enduite de colle et de pigments blancs ou colorés.

Il est également possible d'acheter des toiles enduites en coton ou lin séparément, c'est à dire qui ne sont pas préalablement fixées sur un châssis. Cela permet choisir sa toile et son châssis séparément. C'est également très pratique pour les artistes qui préfèrent peindre sur la toile mise à plat sur un support plein, pour ensuite la tendre sur le châssis. Afin de satisfaire toutes les envies et permettre des effets artistiques multiples, il existe de nombreux types de toiles enduites en coton ou lin. Les éléments qui différent le plus souvent sont la texture (régulière, grain fin, grain moyen...), le grammage ainsi que l'apprêt utilisé. Certains apprêts sont plus ou moins absorbants afin d'offrir des résultats différents lors du contact avec la peinture.

Il existe enfin des toiles brutes, qui nécessitent une préparation avant d'être utilisées. Les différentes étapes de cette préparation sont l’encollage et l’enduction mais il est possible de ne pas y avoir recours afin de donner naissance à des effets originaux. Sur une toile très absorbante ou perméable, les couleurs ont tendance à s'écraser dans les trames et épousent la texture de la toile. Cela permet de réaliser toute une palette d'effets et de jouer sur les aspérités pour donner des impressions de relief. Au contraire, sur une surface peu absorbante ou perméable, les couleurs ont tendance à se déposer plus délicatement et mettront à jour les moindres mouvements de pinceaux.